• Eh bien, dansez maintenant !

    La Symphonie de poche
    direction Nicolas Simon

    Quatorze musiciens nous offrent la quintessence de grandes œuvres symphoniques à travers un alliage instrumental unique.

    Un accordéon qui entame la mélodie du Bolero, de Maurice Ravel, sur un rythme aux légers accents cubains… Ou encore marimba, saxhorn baryton et accordéon qui conversent avec le violon solo de la Symphonie espagnole, d’Édouard Lalo… Alliant le virtuose à l’originalité, la Symphonie de Poche fait renaître de grandes œuvres du répertoire orchestral, habillées de nouveaux arrangements et d’une identité sonore originale. L’ensemble musical propose des associations instrumentales aussi audacieuses qu’inédites : au quintette à cordes se mêlent saxhorn baryton, clarinettes, harpe, flûte, percussions et accordéon.

    Ce programme offre, autour de Ravel, Debussy, Lalo et Chabrier, un aperçu éclectique de l’empreinte laissée par la danse dans la création musicale française. Un concert à savourer en famille ou entre amis, que l’on soit spécialiste ou novice… pour porter un nouveau regard sur la musique « classique », ici délestée du protocole et des a priori auxquels elle est souvent attachée. Un vrai bonheur !

    Musique
    Grande salle numérotée | 1h10
    Partager

    Distribution

    musique
    Emmanuel Chabrier, Claude Debussy, Édouard Lalo, Maurice Ravel

    violon Deborah Nemtanou
    accordéon Pierre Cussac
    et 12 musiciens

    arrangements
    Robin Melchior (Espana d’Emmanuel Chabrier, Prélude à l'après-midi d'un faune de Claude Debussy)
    Nicolas Simon (extraits de La Symphonie espagnole d’Édouard Lalo)
    Lucas Henri (La Valse, Tzigane, Bolero/Bembero de Maurice Ravel)

    production Symphonie de Poche / Mécénat musical Société générale
    © Natacha Colmez-Collard, Benoît Lombard

    En écoute

     

    La presse

    « Nicolas Simon est un chef imaginatif qui entend donner une certaine modernité à la musique des temps passés. (...) Une vraie réussite. » Le Télégramme

    « Le clou du programme est La Valse de Ravel, dans une version qui confie à l’accordéon de Pierre Cussac (quel phrasé !) l’animation et la coordination du soulèvement collectif. » Le Monde

    « Pour interpréter Lalo, Nicolas Simon a sollicité la violoniste Déborah Nemtanu, qui captive notre oreille par son timbre suave et passionné. » Classique mais pas has been