• Carmen(s)

    chorégraphie, scénographie, conception vidéo José Montalvo
    musique Georges Bizet
    musique live Ji-Eun Park, Kee-Ryang Park, Saeid Shanbehzadeh

    Un hymne lumineux à la liberté, une révolte en dansant !

    Elle est la bohémienne, l’amoureuse passionnée, l’insoumise préférant mourir plutôt que de renoncer à sa liberté : la figure de Carmen porte en elle une force qui nous parle encore aujourd’hui.
    José Montalvo s’empare de ce mythe universel pour lui offrir une vitalité et une profondeur nouvelles, dans un métissage de couleurs et d’esthétiques dont il a le secret. La danse contemporaine y croise le flamenco et le break dance. Le chant moderne et les intermèdes parlés s’y mêlent sans complexe avec la musique de Bizet. Quant aux images, jaillissant à profusion sur scène et sur grand écran, elles semblent démultiplier les 16 interprètes en autant d’identités, de cultures et d’expressions du désir.
    De ce ballet bouillonnant on ressort avec l’envie de s’écrier : Carmen, c’est moi !

    Danse
    Dès 8 ans |
    Grande salle numérotée | 1h10
    • ven. 19 oct. 18 : 20h30
    Partager

    Distribution

    créé et interprété par Karim Ahansal dit Pépito, Rachid Aziki dit ZK Flash, Eléonore Dugué, Serge Dupont Tsakap, Samuel Florimond dit Magnum, Elizabeth Gahl, Rocío Garcia, Florent Gosserez dit Acrow, Rosa Herrador, Chika Nakayama, Ji-eun Park, Kee-ryang Park, Lidia Reyes, Beatriz Santiago, Saeid Shanbehzadeh, Denis Sithadé Ros dit Sitha

    assistanat à la chorégraphie Joëlle Iffrig
    assistanat à la chorégraphie flamenco Fran Espinosa
    costumes Sheida Bozorgmehr assistée de Coumba Diasse
    lumière et scénographie Vincent Paoli
    son Pipo Gomes
    collaborateurs artistiques à la vidéo Sylvain Decay, Franck Lacourt
    infographie Sylvain Decay, Clio Gavagni, Michel Jaen Montalvo
    chef opérateur, tournage Daniel Crétois,assisté de Andrès Gomez-Orellana

    production Maison des arts de Créteil / coproduction Chaillot – Théâtre national de la danse, les Théâtres de la ville de Luxembourg, Théâtre de Caen, Festspielhaus St. Pölten / action financée par la Région Ile-de-France / remerciements au national Theater of Korea
    photos © Patrick Berger

    La presse

    « Le chorégraphe José Montalvo renoue, dans sa dernière création, avec son hispanité. Sa Carmen rayonne, dopée par les danseuses qui l’incarnent tour à tour. » Télérama

    « Ses Carmen(s) sont porteuses d'espoir. Plus que jamais chez Montalvo, la femme est l'avenir de l'homme. » Les Échos

    « Le public qui hurle sa joie. Olé ! (...) Les danses se croisent et se tressent, se déploient, et leur énergie porte très haut l'étendard de la liberté. (...) C'est une fête ! » Le Figaro

    « La pièce offre un florilège de techniques et laisse souffler, à même les corps, un vent bénéfique de révolte féminine. C’est drôle, enlevé, bondissant. » L’Humanité

    « Le corps féminin et masculin est pluriel – petit, grand, musclé, charnu, noir, métissé, blanc. Cette pluralité fascine. » Théâtrorama

    « Ces Carmen(s) sont là, elles aussi, pour rappeler la puissance des métissages face au rétrécissement du monde. » Paris Art

    « Carmen reste un personnage très actuel. Chez Montalvo, les belles sont rebelles et ont pris le pouvoir avec une énergie dévastatrice. » Danser canal historique