• Derrière le hublot se cache parfois du linge

    création collective Les Filles de Simone

    Qu’est-ce que le patriarcat fait à l’amour ? Les Filles de Simone explorent la question dans ce nouveau spectacle, aussi drôle qu’instructif… à savourer avec votre cher/chère et tendre !

    On voudrait s’aimer mieux. Mais comment faire quand on cumule les mandats : en couple hétérosexuel cohabitant et parental, le tout noyé dans les eaux troubles du patriarcat ? De la tasse qui traîne à la libido morne plaine, des émotions mal partagées à la mauvaise foi bien distribuée, un homme et deux femmes se livrent à une plongée pop-analytique dans l’espace inouï de l’amour en ménage.

    Les Filles de Simone nous ont emballés avec leurs trois précédents spectacles, qui abordaient la difficulté d’être mère, le corps des femmes ou encore la vie relationnelle, affective et sexuelle des collégiens. Elles prennent ici le couple à l’abordage, évacuant les thèmes de la rencontre ou de la rupture au profit du milieu : ces années à « faire couple », comme on peut, abreuvés des représentations écrasantes et inégalitaires de l’amour à travers la culture populaire. Elles composent une autofiction tissée de confessions personnelles – celles des trois interprètes – et de références historiques, sociologiques ou artistiques. Avec humour et finesse, elles nous proposent une traversée du couple à la jonction de l’intime et du politique et donne des pistes pour le réinventer !

     

    Distribution

     

    avec André Antébi, Tiphaine Gentilleau et Chloé Olivères
    texte Tiphaine Gentilleau et l’équipe de création du spectacle
    direction d’acteur.ices Claire Fretel
    création lumières Mathieu Courtaillier
    scénographie Emilie Roy
    costumes Sarah Dupont
    chorégraphie  Jeanne Alechinsky
    création sonore Lucie Cravero et Théo Tiersen
    production et diffusion Histoire de… (Clémence Martens et Alice Pourcher)
    administration Audrey Taccori
    presse Francesca Magni
    régie Mathieu Courtailler et Camille Faye

     

    production Les Filles de Simone / coproduction l’ECAM au Kremlin Bicêtre, Le PIVO – Pôle itinérant en Val d’Oise – Théâtre en territoire, scène conventionnée d’intérêt national « art en territoire », Le Théâtre Paris Villette – Grand
    Parquet, la ville de Riom, l’Orange Bleue à Eaubonne, Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN et Les
    Scènes du Jura, Scène nationale. /  avec le soutien du Fonds SACD Théâtre, de la Mairie de Paris – Aide à la résidence artistique et culturelle et de la Région Ile-de-France. /  partenaires Monfort Théâtre Paris ; La Maison du Théâtre d’Amiens ; La Ferme du Buisson – Scène Nationale de Marne-la-Vallée ; l’Azimut – Antony/Châtenay-Malabry ; le Théâtre du Vésinet ; le Forum Jacques Prévert, Carros ; La Garance, scène nationale de Cavaillon ; La Manufacture
    Centre Dramatique National Nancy Lorraine ; Le Théâtre du fil de l’eau Pantin ; Théâtre de l’Olivier Scènes & Ciné. / la compagnie Les Filles de Simone est conventionnée par la DRAC Ile-de-France – Ministère de la
    Culture et de la Communication. / remerciements Lucas Bonnifait, Catherine Cagan, Isabelle Gressier, Solenne Laffitte, Eliette Makloufi, Margaux Mével, Lola Stibler
    photos © Christophe Raynaud De Lage

    ....

     

    La presse

     

    « Les Filles de Simone ont créé un style qui fait leur marque de fabrique, où le rire se mêle à la réflexion, où les propos les plus sérieux peuvent prendre les formes les plus cocasses. Elles brandissent avec bonheur un féminisme nourri d’intelligence et d’autodérision. » La Terrasse

    « La pièce couvre un vaste et ambitieux programme, admirablement mené par un collectif qui excelle dans l’art de mettre en geste les combats et réflexions féministes contemporains. » Sceneweb

    « Comme on aime cette création collective ! Par sa conception scénographique et textuelle, les images et les pensées ne cessent de nous surprendre et de nous ravir. (…) C’est brillant ! » L ’Œil d’Olivier

     

    ....