• Fatoumata Diawara

    Fenfo

    L’auteure-compositrice-interprète malienne revient sur scène, plus libre que jamais.

    Des dreadlocks comme emblème spirituel, une tenue empruntant aux styles massaïs et zoulous, un chant digne héritier de la tradition du wassoulou au Mali : Fatoumata Diawara défend avec ferveur son africanité. Ce qui ne l’empêche pas de cultiver les chemins de l’expérimentation au contact des inspirations folk, soul ou pop.

    Après Fatou, album intime où elle évoquait ses blessures d’enfance, Fenfo est le fruit d’une harmonie retrouvée. Sur le disque, l’artiste invite Matthieu Chedid (après leur collaboration sur Lamomali), le violoncelliste Vincent Segal, et pose ses accords de guitare sur des percussions africaines et les sonorités ancestrales d’une kora. Sur la scène, avec force et douceur, celle qui crevait l’écran dans le film Timbuktu nous rappelle, par sa présence solaire, que la chanson reste son plus grand amour.

    Musique
    Grande salle numérotée | 1h30
    Partager

    Distribution

    voix, guitare électrique Fatoumata Diawara
    basse Sékou Bah
    guitare Yacouba
    batterie Jean-Baptiste Ekoué Gbadoe
    claviers Arecio Smith

    production Montuno
    © Aida Muluneh

     

    En écoute

     

    La presse

    « Artiste globetrotteuse et tout terrain, musicienne, chanteuse, comédienne, Fatoumata Diawara est l'une des grandes voix de l'Afrique d'aujourd'hui. » France Inter

    « Un disque de folk wassoulou envoûtant aux accents pop et blues-rock. » RFI