• La vie devant soi

    d’après le roman de Romain Gary (Émile Ajar)
    mise en scène Simon Delattre

    Entre théâtre, marionnettes et musique, Simon Delattre adapte le roman majeur de Romain Gary, prix Goncourt en 1975.

    Pour ne pas vivre sans amour, il faut choisir soi-même sa famille de cœur. Le lien qui unit Momo, le petit Arabe débrouillard, à Madame Rosa, une vieille femme juive autrefois prostituée, est de ceux qui sont indéfectibles. Du roman de Romain Gary – signé sous le nom d’emprunt d’Émile Ajar –, Simon Delattre a tiré une adaptation théâtrale et musicale qui fait souffler un vent d’espoir.

    L’altruisme, la solidarité et la générosité sont en effet au centre de cette représentation émouvante, drôle et ludique. La foule pittoresque des personnages qui peuplent le récit est incarnée en scène par une série de marionnettes. Façon de rappeler à chacun qu’il n’est pas vain de prêter l’oreille à l’enfant tendre qui sommeille en nous.

    Création / Coproduction
    Marionnettes Théâtre
    Grande salle numérotée | 1h30
    Partager
     

    Distribution

     

    avec Nicolas Gousseff, Maïa Le Fourn, Tigran Mekhitarian

    Adaptation, assistanat à la mise en scène Yann Richard
    musique live Nabila Mekkid
    scénographie Tiphaine Monroty assistée de Morgane Bullet
    lumière Tiphaine Monroty
    son Tal Agam
    construction du décor Morgane Bullet, Clément Delattre
    stagiaire scénographie Emma Bouvier
    construction des marionnettes Marion Belot, Anaïs Chapuis
    costumes Frédéric Gigout
    confection des costumes de Madame Rosa et du rideau Odile Delattre
    adaptation LSF Yoann Robert
    régie générale Jean-Christophe Planchenault
    régie lumière Jean-Christophe Planchenault ou Chloé Libero
    régie son Laurent Le Gall
    administration et production Bérengère Chargé
    diffusion Claire Girod
    remerciements Thierry Collet

    production Rodéo Théâtre / coproduction Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN, Théâtre Jean-Arp – Scène conventionnée de Clamart, TJP Centre dramatique national Strasbourg – Grand Est, Le Théâtre – Scène conventionnée de Laval, Théâtre Massalia – Marseille, Pôle arts de la scène Friche de la Belle de Mai / avec la participation artistique du Studio d’Asnières-ESCA / avec le soutien financier de la DRAC Ile-de-France, d’Arcadi Ile-de-France et de l’Adami / avec le soutien des JM France pour la tournée
    La vie devant soi d’Émile Ajar © Mercure de France, droits théâtre gérés par les Éditions Gallimard
    © Matthieu Edet

    ....

     

    La presse

     

    « Entre théâtre, marionnettes et musique, Simon Delattre imagine une touchante adaptation du roman de Romain Gary. (…) L’ensemble compose un univers poétique et rêveur qui ressemble à une boîte à musique ouverte par un enfant rieur et émerveillé. » (La Terrasse)

    « Simon Delattre adapte avec une grande sensibilité le roman de Romain Gary et le place à la confluence de plusieurs arts pour en extraire toute la tendresse. » (ScèneWeb)

    « Un remarquable quatuor d’interprètes qui met particulièrement bien en valeur la dimension poétique et imagée du texte de Romain Gary. » (L’arbre aux contes – blog Le Monde)

    « Le metteur en scène Simon Delattre transpose avec sensibilité ce roman culte et en restitue la poésie irrésistible. Comme le roman, cela touche en plein cœur. » La Vie

    « La poésie visuelle répond bien à la poésie un peu folle du texte de Gary-Ajar, la tendresse et l’humanité font la nique à la pauvreté et à la mort, les symboles visuels sont forts et utilisés sans excès. » (Toute la culture)

    « « Est ce qu’on peut vivre sans amour ? »,  se demande Momo au début de la pièce. Et d’y répondre à la fin : « Il faut aimer. » La vie devant soi, au-delà d’être un spectacle réussi, est tout simplement nécessaire par les temps qui courent. » (Art au présent)

    ....