• Mélancolie(s)

    création et adaptation collectif In Vitro
    à partir des Trois sœurs et d’Ivanov de Anton Tchekhov
    mise en scène Julie Deliquet

    Une plongée poignante dans la société contemporaine, avec Tchekhov pour guide…

    Julie Deliquet entretient avec Anton Tchekhov une connivence telle qu’elle peut, partant de la pièce Les Trois Sœurs, bifurquer en chemin pour rejoindre Ivanov, un autre grand texte du génie russe. On fait ainsi la connaissance d’Irina, de Macha et d’Olga, toutes trois avides d’un ailleurs qui se dérobe constamment.

    Puis on rallie les pas d’Ivanov, cet homme qui aurait tellement aimé être heureux et qui n’y parvient pas. Parce que l’auteur russe aimait les exaltés, celles et ceux qui exigent toujours plus de la vie, les acteurs sur la scène semblent avoir la fièvre au corps. Habillés de jeans et de tee-shirts, ils sont d’un naturel inouï. La représentation pulse comme pulse l’existence.

    Théâtre
    Grande salle numérotée | 2h
    Partager

    Distribution

    avec Julie André, Gwendal Anglade, Éric Charon, Aleksandra de Cizancourt, Olivier Faliez, Magaly Godenaire, Agnès Ramy, David Seigneur

    collaboration artistique Pascale Fournier
    scénographie Julie Deliquet, Pascale Fournier, Laura Sueur
    lumière Jean-Pierre Michel, Laura Sueur
    costumes Julie Scolbetzine
    musique Mathieu Boccaren
    son Mathieu Boccaren, François Sallé
    film Pascale Fournier
    régie générale Laura Sueur, Jean-Pierre Michel
    administration production, diffusion Bureau Formart : Cécile Jeanson, Marion Krähenbühl
    assistanat à la production Valentina Viel

    production Collectif In Vitro / coproduction Théâtre de Lorient – Centre dramatique national de Bretagne, Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national, Festival d’Automne à Paris, Théâtre de la Bastille, Théâtre Le Rayon vert, Scène conventionnée, Théâtre Romain-Rolland Villejuif / avec le soutien du Conseil départemental du Val-de-Marne dans le cadre de l’Aide à la création / accueil en résidence Théâtre de Lorient – Centre dramatique national de Bretagne, Théâtre Gérard-Philipe – Centre dramatique national de Saint-Denis, La Ferme du Buisson – Scène nationale de Marne-la-Vallée, Comédie de Saint-Étienne, Théâtre de la Bastille, Théâtre Romain-Rolland Villejuif / en collaboration avec le Bureau Formart
    le collectif In Vitro est associé au Théâtre de Lorient – Centre dramatique national de Bretagne, à la Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national et à la Coursive – Scène nationale de La Rochelle. Il est conventionné à rayonnement national et international par le ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Île-de-France.
    © Simon Gosselin

    La presse

    « Julie Deliquet recompose une tragédie, dans laquelle les anti-héros “tchekhoviens” nous ressemblent terriblement. Illusions perdues, peur de l’avenir, vanités, trahisons, tout est très contemporain. On a du mal à croire que Julie Deliquet a à peine touché le texte. » France Info

    « Julie Deliquet et sa bande mêlent les deux pièces avec beaucoup d’aisance et de fluidité, pour en former une seule qui s’inscrit dans le cadre familier de la bourgeoisie bohême d’aujourd’hui. » Le Monde

    « Les acteurs sont sincères, intenses, douloureux et portent la mélancolie à incandescence. » Les Échos

    « C’est tout simplement poignant. » Un fauteuil pour l’orchestre

    « Chez Julie Deliquet, l’impératif est que tous les mots soient de Tchekhov à quelques exceptions près. Il en résulte que tous les enjeux contemporains de ses pièces, et leur force à décrire les maux d’une génération au présent, s’entendent encore mieux. » France Culture