• Mélissa Laveaux

    Radyo Siwèl

    La canadienne à la voix éraflée célèbre ses racines haïtiennes au travers de mélodies rebelles des années 20.

    Musique
    Grande salle numérotée | 1h15

    Nourrie d’influences plurielles, allant de Joni Mitchell à Billie Holiday, sans oublier Nina Simone ou le groupe Arcade Fire, Mélissa Laveaux est l’artisane d’une musique folk langoureuse mâtinée de pop et d’influences caribéennes. Avec Radyo Siwèl, son nouvel opus, elle parcourt l’histoire de son pays d’origine, Haïti, occupé par les États-Unis de 1915 à 1934.

    Pour résister, le peuple créole avait développé tout un arsenal de chansons à double sens. Entonnées par son modèle Martha Jean-Claude (1919-2001) – légende de la musique haïtienne – elles ont marqué l’artiste par leur puissance humoristique, mélodique et séditieuse. Avec ces mélodies, pour certaines centenaires, la chanteuse-guitariste d’Ottawa explore l’âme de l’île antillaise de ses parents et révèle une intense facette de son talent de diseuse de belles aventures.

    Partager

    Distribution

    Mélissa Laveaux voix, guitare
    Élise Blanchard basse électrique synthé basse
    Martin Wangernee batterie, percussions
    © D.R.

     

    La presse

    Une évidence. Libération

    Des mélodies rebelles. Le Parisien

    Radio Siwel propage des ondes lumineuses, douces, allégoriques et militantes. RFI Musique