• Arlequin poli par l’amour

    texte Marivaux
    mise en scène et scénographie Thomas Jolly
    La Piccola Familia

    Marivaux dépoussiéré par Thomas Jolly, jubilatoire !

    « Arlequin, voudrais-tu aimer une personne qui te trompe ? » demande la fée. Pour mettre en scène ce texte de Marivaux, grand orfèvre du sentiment amoureux et de ses corollaires, la jalousie, le chagrin, le désir, il fallait une rock star du théâtre. C’est précisément ce qu’est Thomas Jolly qui, au Festival d’Avignon, a renversé de bonheur le public avec un spectacle de dix-huit heures.

    Cette fois, quatre-vingt-dix minutes lui suffisent pour allumer le feu sur un plateau de fête où la musique semble rentrer dans le corps des jeunes comédiens qui courent, dansent et font de Marivaux le plus branché des auteurs dramatiques. Du vrai, du beau, du puissant théâtre populaire.

    Partager

    Distribution

    La fée, Julie Bouriche
    Arlequin, Romain Tamisier
    Trivelin, Rémi Dessenoix
    Silvia, Charlotte Ravinet/Émeline Frémont (en alternance)
    Le berger, Romain Brosseau
    La cousine, Taya Skorokhodova (en cours)

    création lumière Thomas jolly, Jean-François Lelong
    création costumes Jane Avezou
    regard extérieur Charline Porrone
    regie générale Jean-François Lelong
    regie son et plateau Matthieu Ponchelle, Jérôme Hardouin
    regie costumes Jane Avezou

    production La Piccola Familia / coproduction Centre dramatique régional de Haute-Normandie, Théâtre Des Deux Rives / avec le soutien De l’Office de diffusion et d’information artistique de Normandie / ce spectacle bénéficie d’une aide à la production du ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Normandie / La Piccola Familia est conventionnée par la DRAC Normandie, la Région Normandie et la Ville de Rouen / © Nicolas Joubard

    La presse

    On en sort émerveillé. Théâtre du Blog

    Une commedia dell’arte « déjantée ». Le Courrier de l’ouest

    On s’amuse de la féerie et on s’émeut du tragique. Inferno