• Christophe Dellocque fait sa Sylvie Joly

    « Absolument ! »

    Coproduction
    Théâtre
    Petite salle numérotée | 1h
    • mar. 19 déc. 17 : 20h30
    • mer. 20 déc. 17 : 20h30
    • jeu. 21 déc. 17 : 19h30
    • ven. 22 déc. 17 : 20h30

    Quel fil invisible relie depuis l’enfance le comédien Christophe Dellocque à Sylvie Joly, cette virtuose du rire à l’humour noir dont l’incroyable choucroute blonde et la bouche soulignée de rouge l’ont marqué pour toujours ? Sans caricature ni travestissement, Christophe Dellocque s’approprie le répertoire de cette inconnue aimée qu’il n’a jamais rencontrée et en joue les personnages devenus cultes : bourgeoisies arrogantes et névrosées, gourdes décervelées, bobos frustrés, artistes incompris…

    En faisant « SA Sylvie Joly », Christophe Dellocque nous dévoile son parcours sur les traces de cette grande dame qui a ouvert la voie du one-woman show. Un régal pour les aficionados, une découverte réjouissante pour les autres !

    Partager

    Distribution

    imaginé et interprété par Christophe Dellocque
    textes Sylvie Joly, Fanny Joly, Thierry Joly, Muriel Kenn, Henri Mitton, André Ruellan, Christophe Dellocque
    collaboration artistique Sylvain Maurice

    production Comme il vous plaira / coproduction Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN
    © Jean-Marc Lobbé

    La presse

    Seule en scène, Sylvie Joly fut avec Zouc la pionnière, l’initiatrice de ce qu’on appela ensuite, à l’ère de la mondialisation, le one-woman-show. Essuyeuse des plâtres, elle s’en donna à cœur joie, déclinant les portraits incisifs mais toujours hilarants de ses contemporains. Ayant dès l’enfance une passion innocente pour son univers givré, Christophe Dellocque évite l’hommage et le travestissement et crée, avec Fanny Joly, un parcours de redécouverte de cette artiste. Dans une proposition originale rassemblant quelques pépites mémorables et de nouveaux sketches "à la manière de", il nous propose un spectacle exposant avec finesse le style d’une humoriste qui déclarait comme trait d’humour final : "On peut rire de tout, surtout de Parkinson". Gil Chauveau, Charlie hebdo

    Dans ce spectacle coécrit avec Fanny Joly, la sœur de l’humoriste (décédée en 2015), ni imitation, ni travestissement – à l’exception d’un boa vite quitté – les personnages féminins campés naguère par cette pionnière du one-woman-show, Christophe Dellocque fait ressortir l’âpre drôlerie de ces créatures, ici réinventées mais décidément toujours actuelles, comme la coiffeuse, la bobo partie vivre dans le Cantal ou la bourgeoise féroce du drôlissime Après-dîner. "On s’appelle ! Pas l’an prochain, on est pris tous les soirs !" Albert Algout, Le Canard enchaîné

    Sur la scène du Lucernaire, où Sylvie Joly a également joué, Christophe Dellocque incarne les personnages cultes de celle qui a ouvert la voie à l’humour féminin. Bourgeoise arrogante, gourde attachante, bobos frustrés … ils sont tous là, plus vivants que jamais. La fan qui écrit une lettre à Johnny, la pharmacienne qui organise des ventes aux enchères, la commerçante qui craint d’être nationalisée après la victoire de la gauche… "Les blouses fantaisie, les p’tits bonnets avenants, les mules à pompon, tout c’qui fait la vraie pâtissière… bye bye ! Tout le monde en gris souris !", reprend Christophe Dellocque, fidèle à l’humour sans concession de Sylvie Joly. Le Parisien