• France-Fantôme

    création compagnie La femme coupée en deux
    texte et mise en scène Tiphaine Raffier

    Tiphaine Raffier met en scène avec brio un genre encore rare au théâtre, la science-fiction.

    XXVe siècle, 9e révolution scopique : nous voilà plongés dans un monde où l’on décharge ses souvenirs dans des coffres-forts numériques reposant au fond de l’océan pour permettre, une fois que la mort de l’enveloppe corporelle survient, leur téléchargement dans le corps d’un autre. Chaque disparu peut ainsi être « rappelé » par ses proches et réintégrer le monde des vivants. Véronique M., inconsolable depuis la perte de son mari Sam, va tenter de retrouver l’amour de sa vie…

    Troisième spectacle de Tiphaine Raffier, France-Fantôme est à la fois une œuvre d’imagination, une dystopie et une histoire d’amour et de chair. Une pièce dont la construction narrative, la réflexion qu’elle inspire et la maîtrise du suspense évoquent les chefs-d’œuvre de la science-fiction. L’intime et les sentiments se mêlent à une technologie poussée à l’extrême pour nous mettre face à des questions profondes : À quoi sert le cerveau humain quand sa mémoire est externe ? Comment aimer sa femme avec les bras d’un autre ? Dans une société hypermnésique, l’art est-il encore utile ? Avec neuf acteurs et musiciens sur scène, Tiphaine Raffier relève haut la main le défi d’amener la science-fiction sur un plateau de théâtre.

     

    Distribution

     

    avec Guillaume Bachelé, François Godart, Mexianu Medenou, Édith
    Mérieau, Rodolphe Poulain, Haïni Wang, Johann Weber, Marie Éberlé, Pierre Marescaux

    assistants à la mise en scène Lyly Chartiez-Mignauw et Lucas Samain
    scénographie Hélène Jourdan
    costumes Caroline Tavernier
    création lumière Mathilde Chamoux
    régie lumière Benjamin Trottier
    musique Guillaume Bachelé
    création son Frédéric Peugeot
    régie son Hugo Hamman et Martin Hennart
    création vidéo Pierre Martin Oriol
    régie vidéo Pierre Hubert
    régisseur général Olivier Floury
    régisseuse plateau Laura Millard
    administration et production Véronique Atlan, Juliette Chambaud, Charlotte Pesle Beal

     

    l’écriture du texte a été initiée à l’occasion du stage AFDAS « Créer en collectif » qui a eu lieu à La Comédie de Béthune en juin 2015, avec le Collectif SVPLMC ; une première version a été présentée en lecture dans le cadre du festival du Jamais lu à Théâtre Ouvert – Paris – en octobre 2015 et au Théâtre Aux Écuries – Montréal – en mai 2016, avec le soutien du CNT et du CALQ / production Théâtre du Nord, CDN Lille – Tourcoing – Hauts-de-France, Cie La Femme coupée en deux / coproduction Scène nationale 61, Alençon ; Le Phénix, Scène nationale de Valenciennes ; La Criée, Théâtre national de Marseille ; La Rose des vents, Scène nationale Lille Métropole, Villeneuve d’Ascq ; Le Théâtre de Lorient–CDN / avec le soutien du ministère de la Culture – DRAC Hauts-de-France et DICREAM – et du Dispositif d’insertion de l’École du Nord et de l’Onde – Vélizy-Villacoublay / photos © Simon Gosselin

    ....

     

    La presse

     

    « Déployant une esthétique hybride où vidéo et musique se mêlent harmonieusement au jeu, […] France-Fantôme confirme ainsi ce qu’avaient laissé deviner les deux précédentes créations : une auteure est née. » Sceneweb

    « Un spectacle intéressant et esthétiquement abouti qui place sa créatrice parmi les plus prometteurs artistes de son âge. » La Terrasse

    « C’est du théâtre comme il s’en invente aujourd’hui, un théâtre qui croit en la force du récit. » Le Monde

    « Nombre de pièces de théâtre nous ont appris à scruter le monde d’aujourd’hui par le prisme du passé, Tiphaine Raffier inverse la donne : c’est le futur qui nous parle d’aujourd’hui. » Médiapart

    « La vidéo et la musique en live emmènent dans une immersion qui donne à ce type de théâtre l’impression de vivre un rêve éveillé. » Libération

    ....