• Ils n’avaient pas prévu qu’on allait gagner

    texte Christine Citti
    mise en scène et scénographie Jean-Louis Martinelli
    collaboration artistique Thierry Thieû Niang

    Une écriture brute et poétique, qui donne la parole à une jeunesse sacrifiée.

    Seine-Saint-Denis, foyer d’accueil d’urgence pour mineurs de 13 à 17 ans. Un petit monde où les coups et les insultes sont l’unique condition de survie. Arrive une actrice, qui veut les initier au théâtre…

    Jean-Louis Martinelli a pour projet d’aider à faire naître un répertoire contemporain, en donnant la parole à ceux que l’on n’entend pas assez, ceux que l’on ne veut pas voir. Avec Christine Citti, il compose une pièce puissante et vitale, inspirée des rencontres entre la comédienne et les adolescents en grande précarité de ces foyers. Christine Citti les a longtemps regardés et écoutés avant de s’autoriser à écrire. Ses mots, entre récit de vies et fiction, résonnent sur le plateau presque nu, portés par une jeune troupe de comédiens étonnants.

     

    Distribution

     

    avec Cindy Almeida de Brito, Christine Citti, Yoann Denaive, Loïc Djani, Zakariya Gouram, Yasin Houicha, Elisa Kane, Kenza Lagnaoui, Margot Madani, François-Xavier Phan, Mounia Raoui, Samira Sedira

    costumes Elisabeth Tavernier
    lumière Jean-Marc Skatchko
    son Sylvain Jacques
    construction décor Ateliers MC93
    administration/production Alter Machine, Élisabeth Le Coënt, Solène Livran

    production Compagnie Allers/Retours, MC93, Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis / coproduction Châteauvallon, Scène nationale / avec le soutien de la Spedidam / avec la participation artistique du Jeune théâtre national
    La compagnie Allers/Retours est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication – DGCA
    photos © Caroline Bottaro

    ....

     

    La presse

     

    À travers les comédiens existent avec force les parcours de vie en dents de scie de ces garçons et filles à l’énergie prodigieuse. Les Inrocks

    Des jeunes acteurs épatants, dont certains viennent de l’association Mille visages de Houda Benyamina, réalisatrice du film Divines. Libération

    Le spectacle montre une société qui abandonne sa jeunesse. Sans mélodrame, et parfois même avec humour, mais sans concession. Arte

    ....