• Kolizion

    texte et mise en scène Nasser Djemaï

    Véritable tour de force pour un acteur seul en scène, Kolizion est une fable moderne qui se demande quel sens nous donnons à la vie. Nasser Djemaï signe une nouvelle création en forme d’odyssée, habitée par les échappées oniriques dont il a le secret.

    Nommé à de multiples reprises aux Molières pour ses pièces, Nasser Djemaï poursuit son inlassable recherche autour de nos héritages, de nos constructions identitaires, de nos fantômes, de nos filiations. Né de parents algériens, l’auteur, metteur en scène et directeur du Théâtre des Quartiers d’Ivry, s’est toujours entendu conter les histoires fantastiques du pays de ses origines. Ce n’est sans doute pas un hasard si Kolizion est peuplé de voix intérieures, d’objets venus de l’enfance, d’élans sacrés.

    Seul en scène, un personnage nous raconte son voyage. Septième d’une lignée de garçons, Mehdi est voué dès sa naissance à une destinée singulière. Mais les astres n’offrent pas toujours ce qu’ils promettent ! Un grave accident perturbe le destin et le voilà devant nous, qui retrace avec drôlerie les rebondissements de son existence. Dans toute sa simplicité, la parole dessine les lignes d’un parcours initiatique singulier. Révélé dans les spectacles de David Bobée dans lesquels il incarnait un mémorable Peer Gynt ou encore un brillantissime Dom Juan, l’acteur Radouan Leflahi porte avec maestria ce texte écrit sur mesure pour lui.

    Théâtre
    Dès 10 ans |
    Petite salle numérotée | 1h25 | Création
    Partager
     

    Distribution

     

    avec (en alternance) Radouan Leflahi, Brahim Koutari
    dramaturgie Marilyn Mattei
    scénographie Emmanuel Clolus
    lumière Vyara Stefanova
    son Frédéric Minière
    coordination technique et accessoires Lellia Chimento

    production Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN du Val-de-Marne
    coproduction Les Passerelles Centre culturel Pontault-Combault, Théâtre de Corbeil-Essonnes Grand Paris Sud, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg
    photo ©D.R.

    ....