• La Fête des Roses

    d'après Heinrich von Kleist
    version scénique et mise en scène Sylvain Maurice

    Penthésilée, reine qui porte l’histoire terrible de son peuple meurtri, tente de démêler ses sentiments, entre son désir pour Achille et le destin qui lui est imposé.

    Penthésilée, jeune reine des Amazones nouvellement couronnée, est follement éprise d’Achille, jeune héros grec. Cet amour – qui est réciproque – est cependant conditionné par la nécessité de conquérir l’être aimé sur le champ de bataille. Achille accepte par conséquent de se faire passer pour prisonnier de Penthésilée, alors qu’en réalité elle est sa captive. Ignorante du « coup monté », la reine des Amazones confie à son amant l’histoire de son peuple, qui a réchappé à la mort en créant une tribu entièrement composée de femmes. Mais, découvrant qu’elle a été dupée par Achille, elle perd la raison et le tue avant de succomber à son tour.

    La Fête des Roses s’inscrit dans la continuité de ma mise en scène du chef-d’œuvre de Kleist la saison passée – spectacle qui n’a pu se jouer du fait de la crise sanitaire. Ainsi ai-je réuni autour de Norah Krief, tour à tour récitante et personnage, les musiciens Dayan Korolic et Rishab Prasanna pour rejouer le destin de la reine des Amazones. Penthésilée, jeune reine qui porte l’histoire terrible de son peuple meurtri par la violence des hommes, tente de démêler entre son désir véritable et le destin qui lui est imposé : comment accéder à son désir quand l’héritage est si lourd ? Elle prendra le risque d’essayer de vivre sa passion, au risque de la démesure et de la folie. Sylvain Maurice

    Production
    Musique Théâtre
    Petite salle numérotée | 1h05
    • mer. 30 mars 22 : 20h30
    • jeu. 31 mars 22 : 19h30
    • ven. 1 avril 22 : 20h30
    Partager
     

    Distribution

     

    avec Norah Krief et les musiciens Dayan Korolic et Rishab Prasanna

    texte français Ruth Orthmann et Éloi Recoing
    composition originale Dayan Korolic
    lumière Rodolphe Martin
    costumes Olga Karpinsky
    régie générale et lumière Fabien Vandroy
    régie son Eliott Hemery ou François Mallebay
    construction totems et décor Adrien Alessandrini et Mehdi Mazouzi / lycée Jules-Verne de Sartrouville
    avec la collaboration technique d’André Neri
    réalisation informatique et musicale, design sonore basse Joseph Escribe

    production Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN, avec l’aide la SPEDIDAM
    photos © Simon Gosselin

    ....

     

    La presse

     

    La Fête des Roses (…) se déguste avec plaisir. Un moment suspendu de poésie à savourer sans tarder ! L’Œil d’Olivier

    La remarquable adaptation de Sylvain Maurice (…) trace autant le portrait d’une héroïne tragique que celui d’une interprète qui endosse à elle seule le récit et l’incarnation, dans une amplitude et une finesse qui enchantent. Agnès Santi, Journal La Terrasse

    Norah Krief (…)est dans La Fête des Roses une merveilleuse conteuse d’aujourd’hui habitée par une guerrière d’hier. Anaïs Héluin, Scèneweb

    ....