• Les Sorcières

    texte Roald Dahl
    mise en scène Sylvain Maurice

    Avec la complicité de sa grand-mère, Boy déjoue le terrible complot de la Suprême Sorcière, la plus cruelle de toutes.. Un univers délicieusement effrayant, plein d’humour et de générosité.

    L’histoire est celle de Boy, un petit garçon norvégien orphelin qui part habiter chez sa grand- mère. Celle-ci, grande fumeuse de cigares et conteuse d’histoires fantastiques, est aussi spécialiste des sorcières. Le hasard va les conduire tous deux dans un hôtel anglais où se déroule le congrès annuel des sorcières, présidé par la terrifiante, répugnante, insaisissable Grandissime Sorcière. Notre courageux petit héros va déjouer leurs plans monstrueux avec l’aide de son encyclopédique grand-mère.

    Marionnettes Théâtre
    Dès 8 ans |
    Partager
     

    Distribution

     

    avec Cyril Bourgois, Elise Combet, Aurélie Hubeau, Laurent Grais (musicien)
    adaptation David Wood
    adaptation scénique Sylvain Maurice, Laure Bonnet

    assistanat mise en scène Aurélie Hubeau
    scénographie, costumes et marionnettes Damien Caille-Perret
    assisté d’Antonin Bouvret
    réalisation costumes Florence Bruchon
    lumière Philippe Lacombe avec la collaboration de Bernard Guyollot
    musique Dayan Korolic, Laurent Grais
    construction décor Dominique Lainé, Damian Kovacevic
    réalisation accessoires Patrick Poyard
    prise de son Emmanuel Mathey
    production Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN, CDN Besançon Franche-comté, Théâtre de l’Espace – Scène nationale de Besançon

    ....

     

    A savoir

     

    L’enfance de l’art
    S’inscrivant dans la tradition du conte pour enfants, Roald Dahl parvient à renouveler le genre grâce à son humour singulier, mélange d’absurde et de noirceur. Chez lui, les adultes sont bien trop falots pour secourir les enfants confrontés à des questions vitales. Dans Les Sorcières, le jeune garçon fait l’apprentissage de la maladie et de la mort. Un accident fatal à ses parents inaugure la fable ; sa grand-mère, grosse fumeuse de cigares, attrape une pneumonie et lui-même sera condamné à demeurer « garçon-souris » jusqu’à la fin de ses jours…

    Pour raconter cette fable, trois acteurs/manipulateurs disposent d’une trentaine de marion- nettes de tailles et de natures différentes, dans un décor conçu comme une machine à jouer, un castelet au service de plusieurs techniques de marionnettes, un labyrinthe où rêver et faire rêver. Un musicien structure la narration. Il y a quelques chansons et un peu de magie pour que le spectacle soit complet. Pour les enfants, la frontière entre la réalité et l’imaginaire est perméable, la croyance qu’il existe d’autres mondes demeure vivace. C’est un moteur puissant pour inventer et jouer, avoir peur et rire. C’est aussi une des raisons essentielles pour lesquelles je fais du théâtre et essaye à chaque fois de retrouver « l’enfance de l’art. » S. Maurice
    Des livres pour les enfants
    Pour écrire à l’intention des enfants, il faut avoir préservé deux caractéristiques fondamentales de ses huit ans : la curiosité et l’imagination. Personne ne se rappelle ce que c’est d’avoir six, sept ou huit ans. Vous pensez vous en souvenir, mais vous ne vous en souvenez pas le moins du monde ! Les adultes sont toujours en train de vous empêcher de faire ce dont vous avez envie. Ne pisse pas par terre ! Assieds-toi ! Mange proprement ! Coiffe-toi ! Sois poli ! Moi, je m’en souviens, j’ai cette chance. Et j’écris de ce point de vue-là. Alors l’enfant se dit :  « Mais bon sang, il dit ce que je ressens ! ». J’essaie d’écrire des histoires qui les saisissent à la gorge, des histoires qu’on ne peut pas lâcher, c’est ma passion.

    Car si un enfant apprend très jeune à aimer les livres, il a un immense avantage dans la vie. Ce que je raconte dans mes livres n’a aucune importance et ne sert strictement à rien. Mais si, après avoir lu une de mes histoires, l’enfant dit : « Quel livre génial, j’adore les livres », alors j’ai gagné ! R. Dahl

    ....