• Portrait chinois

    conception Karim Messaoudi

    Et si l’acrobatie était le meilleur moyen de dire qui l’on est ?

    Si K. avait un métier, il serait cascadeur. S’il était un mouvement d’air, il serait un tourbillon ! K. n’a pas vraiment les pieds sur terre. Il ne tient pas en place car il tourne littéralement en rond. Il déborde, traversé par des désirs de suer, crier ou courir…

    À la manière d’un kaléidoscope, ce spectacle nous propose une vue éclatée d’un bonhomme en marge, consumé par un feu qu’il ne maîtrise pas. Karim Messaoudi s’inspire ici du portrait chinois – jeu littéraire où il s’agit de déceler, à travers un questionnaire, certains aspects de la personnalité d’un individu – pour créer un jeu vivant qui met en lumière différentes facettes de K. Évoluant sur un plateau rond qui tourne plus ou moins vite, le corps de l’interprète est mis à l’épreuve de l’équilibre, de la force centrifuge et d’un mouvement perpétuel. De cette précarité physique et émotionnelle naît une gestuelle acrobatique et des visions poétiques qui nous ouvrent les portes de l’imaginaire de K.

    Production
    #100% famille | Cirque
    Dès 9 ans |
    Petite salle | 45 min
    Partager
     

    Distribution

     

    avec Thibaut Brignier, Karim Messaoudi (en alternance)

    regard extérieur Dymitry Szypura
    construction Victor Chesneau
    création sonore Frédéric Marolleau
    mise en lumière Guillaume Granval
    musique Jean Dousteyssier
    régie générale Nicolas Deluc

    production Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN / Groupe Kurz Davor
    © photos Jean-Marc Lobbé

    ....

     

    La presse

     

    Un spectacle tout à la fois drôle et onirique qui mixe déséquilibre, tourbillon et poésie. WebThéâtre

    ....