• Jazz partage #2

    « Kogoba Basigui » : Red Desert Orchestra & Kaladjula Band

    Une alliance inédite et aventureuse des sonorités traditionnelles du Mali et du jazz contemporain.

    C’est lors d’un voyage au Mali que la pianiste compositrice Ève Risser a découvert la chanteuse Naïny Diabaté. Entre la griotte vénérée de Bamako et celle qui trace sa route au carrefour du jazz, des musiques improvisées et contemporaines, l’admiration mutuelle a rapidement fait place au désir d’un projet commun.

    Imaginez la rencontre entre le Kaladjula Band, orchestre boosté par une énergie exclusivement féminine, et le Red Desert Orchestra, groupe d’instrumentistes avide d’espaces musicaux toujours renouvelés. Ainsi est né « Kogoba Basigui », association inédite, libre et aventureuse, entre les sonorités traditionnelles du Mali et le jazz contemporain : un nouveau continent musical qui pulvérise les codes, diffuse un charme enchanteur et nous communique son énergie vivifiante.

     

    Distribution

     

    Ève Risser
    et son Red Desert Orchestra (9 musiciens)
    Naïny Diabate
    et son Kaladjula Band
    (7 musiciennes)

    production Colore / coproduction Nouvelle Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val-d’Oise, Nouveau Théâtre de Montreuil, Africolor, Jazz au Fil de l’Oise, Colore photo © D.R.

    ....

     

    La presse en parle

     

    « L’abstraction lyrique qu’exhalent les compositions d’Ève Risser se tresse à merveille avec le groove animant les chansons de Naïny Diabaté. Rencontre entre deux exploratrices d’exception qui, contre vents et marées, font avancer la musique et la société. » L’Humanité

    ....