Sylvain Maurice

DIRECTEUR DU CDN DE SARTROUVILLE

Biographie

Ancien élève de l’École de Chaillot, Sylvain Maurice fonde en 1992 la compagnie L’Ultime & Co, qui se consacre dans un premier temps au répertoire germanique de l’entre-deux guerres, avec un travail scénographique original constitué de micro-espaces et de castelets : Un fils de notre temps d’Odön von Horvath, De l’aube à minuit de Georg Kaiser, Berlin, fin du monde de Lothar Trolle en sont les principales étapes. Une nouvelle page s’écrit en 1999, avec la création de Thyeste de Sénèque au Théâtre de Gennevilliers, puis en 2001 de Macbeth de William Shakespeare au Festival d’Avignon : le changement de répertoire se conjugue avec un travail scénographique renouvelé, architecturé sur de grands espaces.

De 2003 à 2012, Sylvain Maurice dirige le Nouveau Théâtre – Centre dramatique national de Besançon et de Franche-Comté. Dans ce cadre, il poursuit son travail sur le répertoire (Richard III de William Shakespeare, Peer Gynt d’Henrik Ibsen, Œdipe de Sénèque), sur les écritures contemporaines (Dealing With Clair de Martin Crimp) et la marionnette (Les Sorcières de Roald Dahl). À la suite de sa mise en scène de Kanzlist Krehler de Georg Kaiser au Deustches Theater de Berlin, il développe son travail à l’international. Enfin il engage un travail pluri-disciplinaire à l’occasion de son adaptation de La Chute de la Maison Usher (avec dans le rôle-titre Jeanne Added), théâtre musical et visuel, librement inspiré de la nouvelle d’Edgar Poe.

Il dirige depuis janvier 2013 le Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – Centre dramatique national. Son travail actuel se déploie selon deux directions principales : d’une part, il se consacre à l’adaptation scénique de romans et de nouvelles avec pour réalisations un cycle Marguerite Duras (La Pluie d’été et Histoire d’Ernesto), Réparer les vivants d’après le roman de Maylis de Kérangal, La 7e Fonction du langage d’après le roman de Laurent Binet, Short Stories d’après six nouvelles de Raymond Carver.
D’autre part, il développe les relations entre le théâtre et la musique avec pour projets une version oratorio de Penthésilée d’Heinrich von Kleist (dans une composition originale de Dayan Korolic) intitulée La Fête des roses. Il poursuit sa collaboration avec l’ensemble de musique contemporaine TM+ (direction Laurent Cuniot), avec La Vallée de l’étonnement d’après Peter Brook et Marie-Hélène Estienne dans une composition d’Alexandros Markeas. Il poursuit également sa collaboration artistique avec Vincent Dissez, avec le spectacle Un jour, je reviendrai de Jean-Luc Lagarce composé de L’Apprentissage et du Voyage à La Haye.

L'actu 21/22

Avec les reprises d’Un jour, je reviendrai de Jean-Luc Lagarce et de Réparer les vivants, d’après Maylis de Kerangal, Sylvain Maurice nous offre le comédien lumineux Vincent Dissez sur deux plateaux pour ouvrir la saison ! Le metteur en scène présentera ensuite deux créations à l’automne et au printemps, deux destinées hors du commun racontées entre théâtre et musique : celle de Sammy Koskas, jeune homme synes­thète doué d’une mémoire illimitée (La Vallée de l’étonnement, produit par l’Ensemble TM+), et celle de Penthésilée, reine légendaire des Amazones (La Fête des roses). Enfin, celles et ceux qui n’ont pas pu le découvrir en juin 2021auront quelques séances de rattrapage pour voir Short Stories, adapté des nouvelles « amoureuses » de Raymond Carver.