• Elektrik

    chorégraphie et direction artistique Blanca Li

    Contorsionnistes et danseurs, huit interprètes de haut vol investissent la piste et nous électrisent !

    Apparue en banlieue parisienne au début des années 2000 et rapidement devenue l’emblème d’une génération, l’électro est une danse caractérisée par des mouvements de bras ultra-rapides, une gestuelle sophistiquée, une énergie frénétique. Huit danseurs, parmi lesquels trois champions de France et un champion du monde de la discipline, réinventent sur scène l’ambiance des night-clubs et des battles de rue, enchaînant les prouesses techniques dans un ballet entêtant.

    Aux commandes de ce spectacle ébouriffant et haut en couleur : la chorégraphe espagnole Blanca Li, dont l’exubérance d’Electro Kiff avait déjà électrisé le Théâtre en 2016. Sur des musiques baroques, des morceaux électroniques et techno, l’artiste compose une mosaïque de tableaux contrastés au fil desquels chaque interprète, seul ou en groupe, révèle sa puissance, sa sensualité et son univers artistique personnel. Tous nous communiquent leur joie de danser, infatigables jusqu’aux rappels !

     

    Distribution

     

    danseurs Mamadou Bathily alias BATS, Roger Bepet alias BIG JAY, Taylor Château alias TAYLOR, Slate Hemedi alias CRAZY, Cyrille Kenj’y alias KENJ’Y, Adrien Larrazet alias VEXUS, Jordan Oliveira alias JORDY, Filipe Pereira alias FILFRAP

    assistanat à la chorégraphie Glyslein Lefever et Rafael Linares
    scénographie et lumière Jean Kalman et Elsa Ejchenrand
    musique originale et direction musicale Tao Gutierrez
    Quatuor en la Mineur Wq 93 (H537), andantino de Carl Philip Emanuel Bach, interprété par La Tempestad (Silvia Marquez, Antonio Clares et Guillermo Peñalver)
    « Il Gardellino » concerto pour flûte, cordes et basse continue en ré majeur (RV 428) d’Antonio Vivaldi, interprété par Mad For Strings
    Sonate en do majeur K 159 de Domenico Scarlatti, interprétée par Jeff Cohen
    Sonate pour clavier en ré mineur BWV 964, andante de Johann Sebastian Bach, (arrangement de la sonate pour violon seul n°2 en la mineur, BWV 1003) interprétée par Jeff Cohen
    titre Electro « Slashr » de NGLS JMBEATS
    costumes Laurent Mercier
    régie générale et lumière José Martins ou Sylvie Debare
    administration Étienne Li
    production et communication Jeanne Gascon
    diffusion Stéphane Hivert
    relations presse Agence Sébastien d’Assigny

    production Compagnie Blanca Li, soutenue par Access Industries / coproduction MA scène Nationale – Pays de Montbéliard, La Maison des Arts de Créteil, le studio de répétitions Calentito 134 (Métropole 19, Paris) / remerciements à Fabrice Verrier, Claudia Gargano, Cyrielle Pailhes, MLG
    photos © Laurent Philippe

    ....

     

    La presse

     

    Les bras se tordent et tournoient dans tous les sens, entre graphisme et fluidité. D’une vélocité de plus en plus folle, au point de donner des illusions d’optique, elle flirte avec la désarticulation féroce du flexing hip-hop, mais à très grande vitesse. Le Monde

    ....