• Vania / Vania

    [OU LE DÉMON DE LA DESTRUCTION]
    d’après Anton Tchekhov
    mise en scène Clément Poirée

    Clément Poirée se glisse dans l’ombre de Tchekhov et explore les vertiges de l’écriture dans une pièce fascinante.

    Deux scénaristes travaillent sur leur Vania, mais rapidement, leur désaccord éclate à propos de son dénouement… Vania, leur personnage principal, doit-il se tuer pour sortir de l’impasse ? Ou doit-il assumer, vivant, ses désillusions et sa frustration ?

    S’inspirant de la pièce Oncle Vania et de L’Esprit des bois, texte que l’auteur russe écrivit dix ans plus tôt, Clément Poirée propose une mise en abyme de ces deux versions d’un même récit. Dans l’une, Vania tire sur son beau-frère Sérébriakov pour l’empêcher de vendre le domaine familial mais le rate. Dans l’autre, il retourne l’arme contre lui et se suicide. La fameuse scène du coup de feu constitue ici le nœud d’une intrigue fascinante, où les visions bientôt irréconciliables des deux scénaristes déploient devant nous les affres et les vertiges de l’écriture. Sur le plateau, le bureau exigu des auteurs, peu à peu envahi par les personnages d’Oncle Vania, va s’agrandir progressivement jusqu’à les submerger.

    Coproduction
    Théâtre
    Grande salle numérotée | durée 2h35
    Partager
     

    Distribution

     

    avec John Arnold, Moustafa Benaïbout, Louise Coldefy, Elsa Guedj, Thibault Lacroix, Matthieu Marie, Emmanuelle Ramu, Tadié Tuéné
    adaptation et montage Moustafa Benaïbout, Louise Coldefy, Clément Poirée
    collaboration artistique Pauline Labib-Lamour
    scénographie Erwan Creff assisté de Caroline Aouin
    lumière Guillaume Tesson assisté d’Édith Biscaro
    costumes Hanna Sjödin assistée de Camille Lamy
    musique et son Stéphanie Gibert
    maquillage Pauline Bry-Martin
    régie générale Victor Veyron
    habillage Émilie Lechevalier, Solène Truong
    décor Le Lapin Atelier

    production Théâtre de la Tempête, subventionné par le ministère de la Culture / coproduction Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN / avec la participation du Jeune Théâtre national / avec le soutien de la Région Île-de-France
    le spectacle-montage Vania / Vania ou le démon de la destruction inclut des extraits des pièces Le Sauvage et Oncle Vania d’Anton Tchekhov (traduction de Génia Cannac et Georges Perros), publiées et représentées par L’Arche – éditeur
    & agence théâtrale. www.arche-editeur.com
    photos © Fanchon Bilbille / Théâtre de la Tempête

    ....

     

    La presse

     

    « Les comédiens sont éblouissants. Tout est subtil et limpide ; tout est évident et beau. L’art véritable ne résout pas les contradictions existentielles que la vie peine à admettre : il les sublime. La preuve par ce spectacle ! » L’Officiel des spectacles

    « Captivant , Éloquent, Original. Clément Poirée a l’ingénieuse idée de fusionner L’homme des bois et Oncle Vania. Cela intensifie : la gaieté, l’espoir et la croyance en l’homme de L’Homme des bois, le pessimisme et la résignation d’Oncle Vania. » Théâtre Clau

    « Si confronter les deux pièces dans une telle dramaturgie permet d’appréhender le cheminement de l’esprit de Tchekhov, cela permet avant tout d’éclairer au cœur d’un vaste désenchantement le geste d’écriture en train de se faire et le miracle de l’incarnation par les comédiens. Tous sont à la hauteur de l’enjeu. »  La Terrasse

    ....