• Là où je croyais être il n’y avait personne

    conception et jeu Anaïs Muller et Bertrand Poncet

    Perdu au milieu de nulle part, il y a un bal. Dans ce bal, il y a Bertrand et Anaïs. Ils sont à la recherche d’une idole, et la trouvent en la personne de Marguerite Duras, qui semble habiter le bal inhabité.

    Les metteur.e.s en scène Anaïs Muller et Bertrand Poncet n’ont pas hésité à mélanger le vrai au faux, leurs propres vies et la pure fiction pour créer leurs personnages de scène, déjà présents dans le cycle « Les Traités de la perdition » dont Là où je croyais être il n’y avait personne est le deuxième volet. Alors que Bert et Ange jouaient à faire du théâtre pour tromper l’ennui et devenir d’autres personnes dans Un jour j’ai rêvé d’être toi, les voici de nouveau mettant de côté fantasmes fanés et vies rêvées pour commencer à écrire une histoire qui leur est propre. Lors d’un bal, alors qu’ils sont à la recherche d’une idole, c’est Marguerite Duras descendue du ciel qui vient leur porter secours. Le duo tente alors de voir le monde à travers les yeux de l’écrivaine et de l’entendre depuis sa perspective pour comprendre enfin ce que peut avoir en tête celui qui se met à écrire.

    Festival Impatience | Théâtre
    Petite salle numérotée | 1h15
    Partager
     

    Festival Impatience

     

    Encourageant les démarches scéniques innovantes, stimulant les expérimentations des uns et éveillant la curiosité des autres, le festival Impatience met en lumière les ambitions artistiques, scénographiques et textuelles des jeunes metteurs en scène et collectifs d’aujourd’hui.

    ....

     

    Distribution

     

    collaboration dramaturgie Pier Lamandé
    scénographie Charles Chauvet
    création lumière Diane Guerin
    création musique Antoine Muller et Philippe Veillon
    création vidéo Romain Pierre
    régisseur lumière et son en tournée Paul Coisac
    régie général Jacky Prain
    administration et production in’8 circle • maison de production / Anne Rossignol & Lucie Julien

    production Shindô
    coproduction et soutiens Théâtre d’Arles, scène conventionnée art et création, nouvelles écritures, Théâtre La passerelle – Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud, Théâtre du Bois de l’Aune à Aix-en-Provence, La Comédie de Picardie, scène conventionnée à Amiens, La Chartreuse – Centre National des Ecritures du Spectacle à Villeneuve-lez-Avignon / la création Là où je croyais être il n’y avait personne a reçu une aide à la création de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône ainsi que de la Spedidam dans le cadre de l’aide à création et la diffusion.
    photo © Charles Chauvet

    ....