• La Faute

    texte François Hien
    mise en scène Angélique Clairand, Éric Massé

    Entre destins individuels et résilience collective, un récit bouleversant doublé d’une réflexion sociétale édifiante, sur fond de catastrophe climatique.

    En février 2010, la tempête Xynthia s’abat sur les côtes vendéennes un jour de grande marée. Dans le lotissement pavillonnaire de La Faute-sur-Mer submergé par l’océan, 29 personnes périssent. Tandis que les survivants pleurent leurs proches et que l’État prépare la reconstruction, certains sinistrés s’organisent en association et commencent à douter : pourquoi des pavillons ont-ils été construits à cet endroit-là, sous le niveau de la mer ?

    La pièce de François Hien, qu’il a écrite à la demande des metteurs en scène Angélique Clairand et Éric Massé, s’offre la liberté de la fiction pour explorer les multiples questions soulevées par cette catastrophe. Construite à la manière d’un polar, elle dépasse le cadre d’une enquête conduisant à incriminer les responsables de l’urbanisation du littoral, pour mieux s’attacher à décrire notre comédie humaine, aux prises avec ses contradictions, ses ambiguïtés, son cynisme. Six comédiens, incarnant une dizaine de personnages – sinistrés, élus, avocate ou promoteur – portent ce récit choral d’une densité et d’une intensité rares.

     

    Distribution

     

    avec Gilles Chabrier, Angélique Clairand, Ivan Hérisson, Nicole Mersey Ortega, Samira Sedira et Éric Massé en alternance avec Hervé Dartiguelongue
    avec les voix de Gérald Robert Tissot, Mbaye Ngom, Lucile Lhermitte, François Hien
    scénographie Jane Joyet
    lumière Juliette Romens
    son et musique originale Nicolas Lespagnol-Rizzi
    costumes Laura Garnier
    régie générale Clémentine Pradier et Bastien Pétillard
    régie lumière Nathan Teulade
    régie son Haldan de Vulpillières
    collaboration à la mise en scène Héloïse Gaubert et HervéDartiguelongue
    construction et conception décors Didier Raymond
    développement système machinerie Bastien Pétillard, Clémentine Pradier, Bertrand Fayolle, Charlotte Girard, Thierry Pertière, Quentin Chambeaud

    production Théâtre du Point du Jour • Compagnie des Lumas / coproduction Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN/ avec le soutien du GEIQ Théâtre •CNIL• / remerciements François et Annette Anil, Thierry et Chantal Berlemont, Jean-Robert et Sylvie Berthomé, Anne et Jean Birault, Kellian Blanchet, Sophie Boilleaux, Jean-Paul Bounine, Jean-Pierre Clairand, Jacques et Odile Clairand, Adèle Grasset, Mireille Guillet, Nadine Hadzihalilovic, Corinne Lepage, Nadine Martine, Renaud Pinoit, Mona Scheuer-Rothan, Fréderic Surville et Élisabeth Tabary  / photos © Jean-Louis Fernandez

    ....

     

    La presse

     

    « Angélique Clairand et Éric Massé mettent en scène un remarquable spectacle. Percutant, émouvant et esquissant des pistes pour un monde meilleur. » Sceneweb

    « Dénouant les fils d’un imbroglio judiciaire, où tous se rejettent la faute, Angélique Clairand et Éric Massé signent un spectacle troublant, touchant, qui chamboule, émeut et réveille nos âmes militantes […]. » L’Œil d’Olivier

    « […] l’existence de ce spectacle est salutaire et nécessaire pour faire revivre les paroles et ne pas les oublier dans les archives du temps. » La Revue du spectacle

    « C’est à la fois saisissant et bouleversant. » Le Progrès

    ....